• Eva

Afrique du Sud, je te remercie.

Hi human beings.


J'ai créé ce site afin de partager chacune de mes passions. Mais malgré mes photographies, je me suis rendue compte qu'une manquait à l'appel : le voyage. Elle est celle qui occupe tout mes rêves et pensées, et à laquelle je veux dédier ma vie. Il était temps de lui accorder quelques écrits à elle aussi.

J'ai donc décidé de vous partager chacun de mes voyages, mais je n'avais pas du tout envie de vous faire un simple rapport habituel sur les lieux à voir, les bons plans, etc... Non, ce que je voulais c'est vous partager ce qui reste à tout jamais ancré en moi à la fin de ceux-ci : l'émotion. Comment j'ai vécu ce voyage, ce que j'y ai découvert sur le monde, la nature, l'homme, et surtout sur moi-même. Pour moi la fonction première du voyage est l'enseignement, le plus riche et le plus grand que quiconque pourrait nous apporter. Voilà ce que je veux vous partager. Bien sûr, si vous partez au même endroit et que vous souhaitez quelques conseils et adresses, c'est avec plaisir que je vous répondrais en privé. Je vous mettrais tout de même à chaque fin d'article un encadré avec les endroits où j'ai le mieux profité de somptueux plats vegan, étant dans une famille carnivore, je pense que cela peut intéresser de trouver des endroits où tout le monde en ressort heureux. Alors sans plus tarder, je vous laisse avec cette première aventure...


C'est donc en 2018 qu'un voyage tant attendu de toute ma famille s'est réalisé. Pour vous expliquer brièvement la situation, mon parrain, une personne qui m'est très chère et que j'admire, a décidé il y a de ça très longtemps, de partir s'installer en Afrique du Sud et d'y ouvrir une maison d'hôtes ( la Stannards Guest Lodge que je recommande évidemment) . Cet endroit nous a toujours intrigué car ce n'est pas la première des destinations, et pourtant, on voyait à quel point il y était comblé. Passionné de voyage lui aussi, il me manquait ce compagnon avec qui parler de mes rêves, je souhaitais le revoir plus que tout, en apprendre plus sur lui, sur tout ce qu'il a appris, qu'il me fasse découvrir son pays. Alors on s'est décidés, et nous voilà, le 29 juillet 2018, dans l'avion, pour un tout nouveau continent...



Dans ce genre de voyage assez rare il serait dommage de ne profiter que d'un seul endroit. Notre périple a donc fait étape deux fois à Capetown, puis à Knysna où vit mon parrain, et 3 jours dans une réserve, protégeant les animaux sauvages dans la région de la Garden Route.


Je ne vais pas m'attarder de trop et donc commencer tout de suite par le point le plus important, ce qui m'a véritablement bouleversée à l'issue de ces deux semaines. Bien que j'y étais déjà très attachée, c'est définitivement là bas, au coeur des forêts, des déserts, des montagnes et des falaises, que j'ai compris l'importance que la Nature avait pour moi. Elle s'est révélée à moi, et c'est ainsi que la personne que je suis et celle que je veux être ont vu le jour.

C'est là-bas que pour la première fois mon

coeur s'est accéléré face à la beauté d'un paysage. C'est là-bas que pour la première fois, au coeur d'une forêt tropicale, que j'ai ressenti ce qui semble être véritablement la paix intérieure. C'est là-bas que pour la première fois, je me suis permise de pleurer face à cette richesse qui s'offrait à mes yeux, étincelant les soirs au coucher du soleil. Je me souviens de tout les voyages que j'ai fais, mais il ne m'en reste que des images. Cependant, quand je repense à l'Afrique du Sud, au-delà des images ce sont des odeurs, des bruits, des sensations corporelles et émotionnelles qui me reviennent. Et pour moi, ceci est la preuve qu'en cet endroit, j'ai vécu l'expérience du moment présent, j'ai vécu avec plénitude avec l'aide de mes cinq sens, mais surtout de mon âme. Ces expériences étaient si intenses, si riches en émerveillement, que chaque jour des textes, de plus en plus sensibles et poétiques me venaient à l'esprit alors que nous étions sur les routes. Et encore mieux, vivre cette expérience de se reconnecter à soi-même et à la Nature qui m'entourait, a, j'en suis sûre et certaine, influencé ma pratique artistique et ma réceptivité à l'inspiration. Avant ce voyage je ne faisais que recopier, je n'avais pas de patience et encore très peu de technique et de créativité. Que ce soit en peinture ou même en photographie. Mais maintenant que j'y repense, aussitôt que je suis rentrée de ce voyage, la sensibilité que j'avais acquise a multiplié mes visions et a donné un sens à ce que je faisais et était sur le point de faire. Et ce voyage ne cesse d'avoir encore de l'influence aujourd'hui. J'ai tellement pris conscience de mon amour pour la Nature et de son importance face à cette faune et cette flore totalement sauvages, en danger qui plus est, que cela est devenu le centre de mon travail. Il n'y a pas un jour où je ne photographies une plante sans repenser à celles que j'ai vues au coeur de cette fameuse forêt. Il n'y a pas un seul animal que je filme sans repenser aux singes et oiseaux que je voyais pour la première fois dans leur milieu naturel. Face aux félins et autres bêtes rares, et en

disparition, j'ai ressenti la plus grande compassion jamais éprouvée confirmant mon besoin de me battre jusqu'au bout pour la cause animale. Je suis rentrée de ce voyage avec des projets, des dizaines d'idées, et surtout, en ayant trouvé là-bas ce que je souhaitais retranscrire à travers mes oeuvres, j'y ai trouvé confiance et raison. Ma peinture sur l'élément du feu vient de là alors que je l'ai réalisée 10 mois plus tard. Ma vidéo en hommage à la Nature, et les nombreuses qui vont encore arriver, ont trouvé leur essence là-bas. Mon carnet de voyage a pris vie là-bas. Mes textes se sont affinés ces jours où mon esprit était si calme.

Le plus incroyable en cet endroit, c'est la diversité des paysages naturels. En deux semaines nous avons vus montagnes, forêts, mers, océans et déserts. Et le plus inoubliable, ce qui reste en mon coeur à tout jamais tant je pensais cela impossible, c'est un soir en levant la tête que nous l'avons vu... la voie lactée. Je savais que l'on pouvait la photographier, mais avant de me rendre là-bas, je n'aurai jamais imaginé la voir à l'oeil nu, s'offrir à mes yeux. Je ne parviendrais jamais à vous décrire les émotions que j'ai ressenties en cet instant. Et ainsi est née ma passion pour le ciel. Et ainsi les astres sont apparus dans mes oeuvres.


Comme vous l'avez sûrement compris maintenant, ce voyage fut une expérience unique et inoubliable. Je n'aurais jamais pensé que les émotions ressenties en ces deux semaines allaient me marquer à tout jamais. Je n'aurais jamais pensé que les paysages que j'ai vus allaient me permettre de créer et de trouver ma voie. Alors je vous recommande infiniment, pour votre bien, et aussi celui de la planète, de vivre une telle expérience. Vous n'imaginez pas à quel point cela peut vous transformer. Je suis sûre et certaine que passer quelques jours au plus proche de la Nature pourrait transformer un minimum l'esprit de quelconque anti-écologiste. Et sachez qu'en nourrissant en vous l'amour pour le monde qui vous entoure, pour ses êtres, ses paysages, cela ne fera que nourrir l'amour que vous éprouvez pour vos proches, pour vous même, pour la vie que vous menez au quotidien. Je peux l'affirmer en observant mes parents. Depuis que nous faisons ce genre de voyage, leur sensibilité face à la Nature et la beauté de l'instant, leurs valeurs, ne font qu'évoluer un peu plus à chaque fois. Et vivant ainsi, leur sensibilité qui émane de l'amour qu'ils transmettent au quotidien n'a cessée elle aussi d'évoluer.



Maintenant il est temps que je vous parle tout de même un peu de notre impression sur le pays. L'Afrique du Sud est un pays auquel on pense très peu, et dont on parle peu. Malheureusement aujourd'hui le simple fait d'entendre "Afrique" en repousse certains. Cependant il ne faut pas

globaliser la situation de certaines régions sur l'entièreté d'un continent. Mes parents nous ont avoué que si l'on ne connaissait pas mon parrain, jamais ils n'auraient pensé nous emmener là-bas, ou du moins, on y serait allés avec le triple de précautions et de peurs. C'est bien ce qui me gène le plus maintenant avec les journaux télévisés, c'est cette absence de répartie quand ils parlent de situations politiques et sociales, les clichés, et le choix de ne montrer que ce qui ne va pas. Alors bien-sûr on est arrivés directement dans une grande ville, soit Capetown, et tout s'est bien passé. Et alors ?

L'insécurité que l'on nous rabâche vous pouvez très bien la ressentir à Paris, à Lille, ou dans votre petit quartier. Pendant ces deux semaines, à aucun moment nous nous sommes sentis en danger. Nous n'avons fait que rencontrer des personnes le sourire aux lèvres, sans cesse serviables et de bonne humeur. J'ai entendu bien plus de "bonjour" que là où je vis, et vu bien plus de sourires. Le premier jour vous vous demandez quoi quand l'on vous dit de ne pas traîner les rues à partir d'une certaine heure, certes, c'est une précaution à prendre. Mais c'est comme partout, il ne faut pas dramatiser sur un endroit spécifique. Surtout si vous êtes dans un lieu touristique comme Capetown, ne passez pas votre séjour dans la phobie des clichés, profitez, rentrez un peu plus tôt, faites attention à vous mais tout simplement comme vous le feriez un soir en allant boire un verre sur Lille. Le simple fait de parler de ça me donne la sensation de nourrir ce cliché d'insécurité extrême alors je préfère passer à autre chose. Si vous vous rendez dans un endroit comme Capetown, vous remarquerez la diversité. On entend de toutes les langues, et énormément de français y travaillent actuellement. Il faut dire que, lorsqu'on vient d'un pays européen, on a beaucoup davantage. Quand vous dinez très bien pour 4 personnes pour la moitié du prix que vous payerez en France, voir moins, c'est assez conséquent. Les français que l'on a rencontrés nous ont dit qu'il était de ce fait très régulier d'aller au restaurant, parfois moins cher que de simples courses, et que le prix d'un gastronomique revient au prix d'un restaurant proche du basique en Europe. Bon, il faut se dire que c'est avantageux pour nous, mais que pour eux, tout est mis en rapport avec leur propre salaire alors la population n'a pas forcément les mêmes avantages. Mais de ce que l'on a entendu tout au long du voyage, la plupart des gens sont très satisfaits et ne se plaignent pas de cette différence.Cependant je suis loin de nier le sentiment étrange que cela procure quand vous voyez des villas de luxes accolées à de simples abris en toile et morceaux de ferrailles...On ne s'est pas rendus dans ces endroits alors malheureusement je ne peux pas vous donner un compte rendu réel de la situation là-bas. Ce voyage-ci fut un peu plus touristique et moins authentique que d'autres, mais bon, j'en tire beaucoup de positif. En réalité, les souvenirs que j'ai de la population sud africaine, c'est ce sourire constant, cette joie de vivre. La ville est souvent très animée, je n'oublierai jamais notre première soirée dans un restaurant typique (Marco's African Place) où un groupe est venu jouer et danser, et c'était juste... Je n'avais jamais vu des personnes avoir autant de plaisir à donner le sourire aux autres. Et ça a été comme ça jusqu'au bout. Ces petites attentions, ce petit service, ce merci, ce plaisir à raconter des anecdotes, partout. Pour la première fois on était confrontés à la réelle notion du partage.


Pour conclure sur ce voyage en Afrique du Sud, bien qu'il restait un voyage fait de manière courante, c'était une véritable expérience. Et je dirais surtout, que ce voyage fut un enseignement. Le contact que cet endroit offre avec la Nature a fondé ma voie, ainsi que la personne que je veux être et que je suis. Il nous a ouvert les yeux sur l'importance de sa préservation, et surtout, devant tant de beauté, l'on a appris à être satisfaits du moindre détail qui s'offrait à nos yeux. L'esprit calme et ouvert, pendant ces deux semaines j'ai grandement réfléchi sur mon avenir, mes projets qui se sont multipliés, et tant d'idées sont venues à moi. Et alors, je savais que ma vie allait changer grâce au pouvoir de la création. En rencontrant la population sud africaine, cela n'a fait que confirmer que ce que je savais déjà. Tout préjugés nourris par les médias se sont défaits et je suis tombée amoureuse de leur sourire et de leur générosité. Face à des espèces que je ne pensais jamais voir de mes propres yeux, et qu'à quelques années près je ne verrais peut être plus...j'ai su que la cause animale était un combat que je devais continuer de mener et je me suis engagée plus fermement. C'est pourquoi, pour tout ce que tu m'as apportée, je te dis merci, à toi, terre sud-africaine.




Où manger vegan ?

On a été tellement étonnée sur la facilité de manger végétalien là-bas, absolument tout les restos proposent une option, et non pas que végétarienne mais bien vegan. Le choix dépassait mais largement celui que l'on a en France alors qu'on se retrouvait dans un pays dont on entend jamais parlé. D'ailleurs pour essayer les spécialités sud africaine il y a toujours la présence d'épinards, de courge butternut, de polenta, d'haricots blancs cuits dans une sauce, de lentilles, de riz,etc... Croyez moi, vous allez vous régaler. Malheureusement quand nous y sommes allés c'était l'hiver pour eux alors je n'ai pas eu le droit à la papaye et autres délicieux fruits, mais ils restent tout de même bien plus goûteux qu'ici. Et n'oubliez pas de finir votre journée avec la douceur d'un rooibos...


Mais voici en plus quelques adresses :

-Origin cafe : 28 Hudson St, De Waterkant, Cape Town, 8001, Afrique du Sud

-V&A Food Market : 34a Dock Rd, Victoria & Alfred Waterfront, Cape Town, 8001, Afrique du Sud

le concept que je préfère de loin ! Plein de petites restaurations rapides mais fait maison où chacun prend ce qu'il veut. On y est allés deux fois et j'ai pris deux fois la même chose : rouleaux de printemps tofu coco au Lua Rice Rolls, avec un bon smoothie vert et un succulent cheesecake caramel beurre salé vegan chez Dr Juice. Malheureusement je ne savais pas mais le stand Yokos fait apparemment les meilleurs yaourts végétaux.

-Balducci's : V&A Waterfront, 6162, Breakwater Blvd, Victoria & Alfred Waterfront, Cape Town, 8001, Afrique du Sud. Ce restaurant a une carte omnivore déjà très très complète mais en plus de ça il a une carte entièrement vegan !

36 vues
  • Noir Pinterest Icône
  • Noir Icône Instagram
  • Noir Icône YouTube
  • Black Facebook Icon
  • Black Instagram Icon